Dossier " Métier : La reprise en main"
« Des formations hybrides proches des préoccupations des enseignants »
21 mai 2013
  (1 vote)

3 questions à Eric Sonzogni, conseiller pédagogique de circonscription en Haute Savoie.

- Quels nouveaux modes de formation sont mises en oeuvre concrètement aujourd’hui ?

  • Dans notre circonscription, nous avons expérimenté cette année des animations pédagogiques qui conjuguent des temps de présentiel et des temps de travail personnel à distance. Pour ce travail d’expérimentation que nous appelons « hybride » nous nous sommes exclusivement appuyés sur l’outil NEOPASS, en relation avec l’IFE. Le format expérimenté (3h de visionnage à distance et 3 h de retour en présentiel) portait sur des problèmes de métier (les gestes professionnels). Les enseignants se sont fortement impliqués dans ce dispositif choisi et ont apprécié l’aspect travail à distance suivi d’une exploitation en présentiel.

- En quoi ces nouveaux modes de formation modifient la posture du formateur ?

  • La première modification réside dans la conception même de l’action de formation. Il faut apprendre à penser l’articulation présentiel/distanciel et proposer des parcours le plus proches possibles des préoccupations des enseignants. La deuxième modification réside dans le fait que l’institution ne peut plus faire l’impasse sur la formation des formateurs. L’utilisation de nouveaux outils, les modalités hybrides, représentent de réels bouleversements dans les pratiques des formateurs qui doivent être accompagnés. En Haute Savoie, 5 journées nous sont reconnues à ce titre par le DASEN.

- Quel impact sur le travail des enseignants au quotidien ?

  • Cette question est centrale. Elle renvoie à celle de l’efficacité de nos actions de formation. L’enjeu des dispositifs hybrides est de permettre un meilleur engagement de la part des enseignants et un meilleur ciblage des besoins de la part des formateurs. La formule que je trouve la plus efficiente est celle que j’appelle « problématique d’école ». Il s’agit de proposer aux équipes qui le souhaitent de travailler avec elles sur un point qui pose problème dans l’école. Cela revient un peu à ce que l’on faisait lors des anciens « stages d’école » mais en demandant aux acteurs de définir eux-mêmes leurs besoins.

L’ensemble du dossier :

- La reprise en main
- Le chantier travail du SNUipp
- « Des formations hybrides proches des préoccupations des enseignants »
- Travail enseignant : Restaurer le pouvoir d’agir
- Gestes professionnels : Un scénario partagé
- en BREF
- Équipe : Le Conseil des maîtres, lieu ressources
- « Ensemble, mettre le métier sur l’ouvrage »