Dossier : "Nouveaux programmes | Reprendre le cours de l’histoire "
Cycle 2 | Montrouge à la rencontre des problèmes du temps
18 décembre 2013

À Montrouge, Elsa Bouteville donne du sens à la structuration du temps en le reliant à l’histoire et en plaçant les élèves dans les problématiques rencontrées par les hommes du passé.

Pour Elsa Bouteville maîtresse en CE1-CE2 à l’école Pierre Renaudel de Montrouge (92), « l’entrée dans l’histoire suppose d’interroger le passé à partir de problèmes réels rencontrés par les hommes ». Ce jour-là, Elsa interroge ses élèves : « comment les hommes préhistoriques faisaient-ils pour se repérer dans le temps, sans outils ? » Après plusieurs hypothèses infructueuses, l’enseignante « raconte l’histoire » : on a retrouvé des os et des pierres marqués par des entailles et les historiens ont pensé que les hommes s’en servaient pour marquer le cycle des lunes, des journées... Ensuite, les élèves découvrent la clepsydre et le cadran solaire puis manipulent le sablier, le minuteur et la montre. « Cela peut paraître anodin souligne Elsa, mais si les élèves comprennent comment la question du temps, son découpage, sa mesure, s’est posée aux hommes, ils l’appréhendent différemment, en comprenant comment il s’est construit ».

JPEG - 25 ko
Le sablier, le minuteur ou la montre, des outils de mesure du temps à travers les âges.

Le calendrier témoin de l’histoire

Le travail sur le calendrier permettra ensuite à Elsa de montrer à ses élèves que le choix des jours de la semaine repose sur une observation du cycle des planètes tout comme le nom des jours de la semaine. Puis l’observation d’autres calendriers (chinois, musulman...) révélera une organisation du temps différente. Quelques jours avant le 11 novembre, les élèves de sa classe se sont demandé pourquoi ce jour était férié. En partant du calendrier on mesure ce qu’est un fait historique : « un événement tellement important qu’il a induit des changements dans la société et changé le cours des choses » explique Elsa à ses élèves. Car si au CE1 on commence par travailler la chronologie grâce à des images séquentielles à remettre dans l’ordre du temps (la journée d’un écolier, un jour complet...), l’objectif est progressivement de « relier la structuration du temps à l’histoire comme discipline » souligne l’enseignante.