Nouveaux programmes : un nouvel élan pour la maternelle ?
Champigneulles (54) | C’est aussi une affaire de familles
13 décembre 2015

Une école maternelle de Meurthe-et-Moselle est engagée dans une « recherche-action » sur la relation école-familles. Un travail en prise directe avec l’esprit des nouveaux programmes qui invitent à « un dialogue régulier et constructif entre enseignants et parents ».

Ce matin à la maternelle Charles Perrault de Champigneulles c’est un pompier, Damien, qui est assis au milieu des enfants de la classe des petits-moyens et leur raconte son métier. Tout en répondant au feu roulant des questions, il leur fait essayer son casque, ses gants, beaucoup trop grands pour eux. Et c’est comme ça régulièrement dans l’école, où les parents viennent présenter aux enfants leur métier, une passion ou la culture de leur pays d’origine. « On a fait le choix depuis maintenant deux ans, de ‘’soigner’’ la relation aux parents, des parents qui n’ont pas toujours une relation facile à l’école ou qui parfois en connaissent mal le fonctionnement et les codes. » explique Laurent Schmitt, le directeur. Installé chaque lundi matin dans le hall d’entrée, il prend aussi le temps de discuter avec ceux qui le souhaitent autour d’une boisson chaude. Un espace de convivialité auquel se joint épisodiquement la psy scolaire, et qui favorise la confidence, permet de dissiper bien des malentendus, de prévenir le conflit qui pourrait surgir.

Un solide accompagnement

Moment clé du dispositif mis en place par l’équipe : un entretien individuel avec chaque famille, en début d’année, où chacun est écouté, respecté, rassuré. Là, « bien des barrières tombent, d’un côté comme de l’autre. Nous bâtissons de la cohérence en rapprochant nos projets éducatifs respectifs. » souligne Laurent. « Et quand une difficulté survient, elle est traitée de façon beaucoup plus sereine car la confiance est là. »

Mais tout ceci ne s’improvise pas. L’équipe bénéficie d’un solide accompagnement de la part de la circonscription qui propose animations pédagogiques et réunions de travail régulières avec le CPC référent du projet. Nadine Demogeot, enseignante-chercheure en psychologie est là aussi, à raison de deux heures par mois, travaillant avec eux la construction des gestes professionnels indispensables à cette démarche. Alors c’est vrai, tout ceci prend du temps, bien au-delà des 108 heures et du temps d’APC qui y est consacré. « Mais ce temps qu’on prend, ou qu’on perd, est largement regagné ensuite » relèvent-ils tous. Et les résultats de cette forme d’« alliance éducative » sont là. « Des parents confiants et pour les enfants, une entrée dans les apprentissages, le langage tout particulièrement, une socialisation qui se font beaucoup plus vite. » résume Laurent.

EN BREF

RENCONTRES
Pour que la maternelle fasse école


Pour toutes celles et ceux qui souhaitent prolonger la réflexion, rendez-vous le 30 janvier à la Bourse du travail de Paris aux rencontres nationales du Groupement d’éducation nouvelle (GFEN). Organisées en partenariat avec le SNUipp-FSU, elles ont pour thème : « Apprendre à l’école maternelle : un besoin à construire » et proposent de nombreux ateliers, ainsi qu’une conférence de Jean-Yves Rochex, professeur à l’Université Paris 8.
« Le développement de l’enfant, entre besoin et apprentissage ».
Inscriptions sur www.gfen.asso.fr
EN BREF

OUTILS
Accompagnement en ligne


Où en est-on des documents d’accompagnement ? Le ministère met progressivement en ligne sur Eduscol des aides à la prise en main des nouveaux textes. On trouve ainsi des pistes de travail, des outils didactiques et scientifiques, des éléments de progressivité en langage, écriture, activité physique, exploration du monde, jeu, scolarisation des tout-petits. D’autres documents seront diffusés au fil des mois à venir. Une richesse dans laquelle les enseignants doivent trouver leurs repères, l’impression restant à leur charge.
http://snuipp.fr/Le-point-sur-les- documents-d
EN BREF

AMÉNAGEMENT DES ESPACES
Des incidences sur le développement social et émotionnel


Alain Legendre est architecte, chargé de recherche au CNRS. Invité à l’université d’automne 2014 du SNUipp, Il analysait les effets de l’aménagement des espaces et de l’agencement du mobilier sur les activités et les interactions des tout-petits à l’école maternelle. Avec des enseignantes de Saint-Malo, Il a conçu un outil d’évaluation de l’espace-classe qui leur permet de faire évoluer leur regard sur l’activité des enfants, les lieux qu’ils investissent, avec à la clé des changements dans les pratiques professionnelles et un réaménagement des classes.
http://www.snuipp.fr/Alain-LEGENDRE-Amenagement-des

L’ensemble du dossier
- Présentation du dossier
- Retour d’enquête - Ce qu’en disent les enseignants
- Bordeaux (33) - L’école Paul Lapie mobilisée pour le langage
- Champigneulles (54) - C’est aussi une affaire de familles
- « Une école bienveillante et exigeante » - Entretien avec Viviane Bouysse, Inspectrice générale de l’Education nationale