Personnels de l’AEFE : les chiffres de 2013
Bilan social de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger
1er juillet 2014

L’AEFE a présenté, en Comité technique du 24 juin, les chiffres du bilan social 2013. Décryptage.

Combien sont-ils ?

L’AEFE embauche 6523 personnels détachés (25 de plus qu’en 2012). 17% d’entre eux sont expatriés sur des missions d‘encadrement et de pilotage ou de conseil pédagogique ; les 81% restants sont résidents, sur des fonctions d’enseignement devant élèves. Les seules portes d’entrées à l’expatriation dans le 1er degré restent les missions de directeur d’école (parfois faisant fonction de chef d’établissement), d’EMFE (enseignants maîtres formateurs en établissement), d’EMFE-ASH et de CPAIEN (conseillers pédagogiques auprès de l’inspecteur de zone). Le primaire comptabilise 208 directeurs (175 expatriés et 33 résidents) et 2130 enseignants résidents (3081 au second degré).

Ou sont-ils ?

72% des effectifs sont concentrés en Afrique (40%) et en Europe (32%). 30% des personnels sont des expatriés dans les pays de zone A (pays aux conditions de vie les plus difficiles).

Combien coûtent-ils ?

Le coût salarial mensuel d’un résident s’élève à 6576 € charges comprises. Celui d’un expatrié est pratiquement deux fois plus élevé (12.922 €).

Ratio Hommes / femmes : à quand l’égalité ?

Les femmes sont globalement majoritaires dans le réseau AEFE (54%) mais elles sont deux fois moins nombreuses que les hommes sur les postes d’encadrement : 59% des résidents et seulement 32% des expatriés sont des femmes. Le fossé se creuse aussi dans la durée : les hommes restent plus longtemps que les femmes dans le réseau sur des contrats d’expatriés. La proportion de résidentes est nettement plus importante en Europe en Afrique (plus de 60%), le ratio est plus équilibré en Asie-Océanie et en Amérique (52% de femmes).

Quel âge ont-ils ?

Les femmes sont plus âgées que les hommes sur les contrats d’expatrié mais elles sont, toutes proportions gardées, plus nombreuses à être recrutées avant l’âge de 40 ans. Sur les contrats de résident, 43% des femmes ont entre 35 et 40 ans, 45% des hommes ont entre 40 et 50 ans.

Recrutement 1er degré

Expatriés 60 expatriés ont été recrutés en 2013 soit 11% des candidats 52% des candidats sont des femmes 72% des recrutés sont des hommes

Résidents 329 résidents ont été recrutés en 2013

Temps partiel

Dans le primaire, 73 demandes ont été déposées, 66 ont été acceptées soit un taux de satisfaction de 90%.

Formation continue

33 183 journées de stage ont été dispensées (1er et second degré) pour les exaptriés (11%), résidents (26%) et les recrutés locaux (63%).

Recrutés locaux

Toutes catégories de personnels confondues, on compte 4199 emplois à temps plein de recrutés locaux dans les établissements en gestion directe, parmi lesquels 65% de femmes et 743 enseignants du 1er degré. L’écrasante majorité des emplois est concentrée en Europe et en Afrique. Les données restent trop partielles : aucun chiffre concernant les recrutés locaux des écoles conventionnés n’est communiqué, l’agence se refusant d’interroger les établissements. De même aucune statistique sur les titulaires non résidents ne figure dans le document.

Personnels du siège

163 agents travaillent à la centrale, dont 98 à Paris et 65 à Nantes. Ils sont détachés, mis à disposition, en position normale d’activité ou contractuels (CDI ou CDD). 39% d’entre eux sont des fonctionnaires du MEN, 19% des affaires étrangères et 9% du Ministère de l’économie et des finances.

LIRE LE DOCUMENT COMPLET DE L’AEFE