Alerte
875 postes non pourvus au concours exceptionnel PE
29 avril 2014

Les résultats du concours exceptionnel de recrutement des professeurs des écoles sont maintenant connus et montrent une situation sans précédent : 875 postes sont non pourvus à l’issue des épreuves d’admission, soit 10 % des postes ouverts au concours. Seules huit académies sur trente font le plein.

La session 2013 avait déjà été marquée par une perte de 343 postes, essentiellement dans les académies de la région parisienne. Aujourd’hui, le phénomène s’amplifie. Dans l’académie de Versailles ce sont donc 252 postes non pourvus, à Créteil 142, à Lille 64 postes, à Toulouse 47, à Amiens 45, et encore 38 à Grenoble.

À la rentrée, le risque est grand de voir des classes sans enseignants ou des académies recourir à des vacataires contractuels, sans formation.

Le SNUipp-FSU s’adresse au ministre de l’Éducation nationale pour qu’il prenne les mesures nécessaires afin qu’aucun poste ouvert à ce concours ne soit perdu. Ces postes non pourvus doivent être reportés sur le concours rénové 2014 *.

Ce phénomène doit conduire le ministère à interroger les conditions de recrutement, de formation et l’attractivité du métier d’enseignant des écoles, qui souffre notamment de salaires sans rapport avec le niveau de qualification.

Le SNUipp-FSU continue d’exiger une réforme ambitieuse de la formation des enseignants, levier indispensable à la transformation de l’école et à la réussite de tous les élèves.

* Dans le cadre de cette nouvelle année transitoire de la réforme de la formation, deux sessions de concours ont été organisées : la première, dite exceptionnelle, concernait des étudiants en master 2 (épreuves en septembre 2013 et avril 2014) ; la seconde, dite du concours rénové, est ouverte aux étudiants en master 1 qui passeront leurs épreuves en juin prochain.

Paris, le 29 avril 2014

Télécharger :
- le tableau des postes perdus académie par académie

Lire :
- la lettre au ministre