17 octobre 2013 : journée mondiale du refus de la misère
8 octobre 2013
  (1 vote)

A l’occasion de la journée mondiale de refus de la misère, ATD-Quart Monde lance une campagne autour des préjugés et des discriminations, afin de « redire combien les personnes confrontées à la pauvreté ne sont pas traitées comme les autres. »

Le SNUipp-FSU, partenaire de cette action, invite les enseignant-es à participer aux initiatives qui se dérouleront à cette occasion, à Paris comme en régions. Cette mobilisation citoyenne, « pour faire changer les représentations, parfois inconscientes, ancrées dans le regard de la société » prendra cette année à Paris des formes diversifiées afin de s’adresser aux citoyens en général mais aussi à leurs représentants.

Après une conférence publique à l’Assemblée nationale de 15h à 16h, lors de laquelle M. Bartolone, son Président, accueillera des députés et une délégation de personnes en situation de pauvreté pour discuter de la place des personnes très pauvres dans la définition des politiques publiques, partira une marche contre les préjugés (16h-18h) jusqu’au Parvis des droits de l’Homme et des Libertés-Trocadéro. A 18h, aura lieu, en présence de Dominique Baudis, défenseur des droits, un rassemblement autour de la dalle du refus de la misère au Trocadéro.

Des informations complémentaires sont accessibles sur un site dédié.

Cette initiative s’inscrit dans une plus large mobilisation pour la reconnaissance d’un vingtième critère de discrimination, celle fondée sur la précarité sociale. ATD Quart Monde et une trentaine de partenaires dont le SNUipp-FSU ont lancé une pétition pour demander à nos élus, à notre gouvernement, de faire cesser la discrimination pour cause de précarité sociale en la reconnaissant dans la loi.

Paris, le 8 octobre 2013